Suivez-nous sur :

Suivez-nous sur linkedinSuivez-nous sur viadeo

Comment naissent les innovations ?

  

L’état d’esprit est le premier des ingrédients nécessaires à l’émergence d’une innovation.

 

Un fait paradoxal de notre époque : de plus en plus d’entreprises se réfugient dans la sophistication des méthodes pour innover, et éprouvent pourtant des difficultés à mettre sur le marché de réelles innovations.

D’autres semblent procéder autrement, et innovent réellement.

Comment font-elles ?  

 

Pour répondre à cette question sans puiser dans les des habituels exemples de l'innovation technologique, faisons un détour par le SIAL 2014, Salon International de l’Alimentation, qui s’est tenu fin octobre à Villepinte et qui fut une grande édition pour le volume et la qualité des innovations présentées.

Cette année, la mise en scène des produits innovants était particulièrement impressionnante.

En parcourant les allées du SIAL, Olivier Hausheer a choisi de s’intéresser à ce qui se voit moins, et qui est pourtant essentiel : les déclencheurs de l’innovation, ces facteurs et conjonctions d’événements qui conduisent à la naissance d’une innovation.

Illustration avec trois des produits primés Grand Prix SIAL Innovation 2014. 

 

SPRINGWAVE

SPRINGWAVE est une boisson à base d’eau et de spiruline, micro-algue ayant des
propriétés antioxydantes et nutritionnelles fortes.Springwise

Conçu par une start-up, avec notamment le partenariat du CNRS pour la sélection des souches de spiruline, ce produit apparait comme un ovni dans l’univers des boissons, avec sa couleur bleue et sa promesse fonctionnelle forte.

Pourtant, le point de départ de cette innovation est bien ancré dans une réalité humaine.

Suite à un accident, Gaëtan Gohin, l’un des fondateurs, est à la recherche de protéines et nutriments d’origine non animale, pour accélérer sa phase de convalescence. Ce faisant, il découvre le potentiel des micro-algues, dont la spiruline, et l’expérimente sous diverses formulations.

SPRINGWAVE trouve donc son origine dans une combinaison entre le hasard d’une histoire personnelle et le processus d’investigations qui s’en est suivi.

 

 

KIT CHAMPIGNON PRET A POUSSER

Cette initiative est aussi le fruit d’une start-up, qui propose de faire pousser
des champignons comestibles à la maison, dans des kits spécialement conçus.Pret a pousser

Si ce produit semble s’inscrire dans une niche de la tendance porteuse du consommateur-producteur, il est surtout remarquable par son élément déclencheur d’origine.

L’un des fondateurs s’est penché sur toutes les façons possibles de réutiliser le marc de café. Les effets fertilisants de ce dernier ont progressivement fait germer l’idée d’un kit pour champignon.

Par la suite, les concepteurs de PRET A POUSSER ont remplacé le marc de café par de la sciure de bois recyclée.

Là aussi, le hasard a été fécond, associé à l’observation et à une logique de recyclage.

 

 

COOKIE NOTTI

Changeons de registre, avec cette pâte à tartiner au Speculoos, intégrant
un cœur de capuccino crémeux.Cookie Notti

Point de start-up ici, mais une marque lancée en 1970, Penotti, spécialisée dans les pâtes à tartiner à base d’ingrédients naturels et sélectionnés, s’inspirant de recettes familiales siciliennes.

Contrairement aux deux produits précédents, le cas de COOKIE NOTTI est typique du challenge des équipes en charge de l’innovation de beaucoup d’entreprises : trouver de nouvelles idées dans le cadre contraignant d’une marque existante.

L’idée de COOKIE NOTTI est née des sensations éprouvées en prenant un café avec des cookies et des speculoos. Transposée au métier de l’entreprise, cette expérience sensorielle a conduit au développement de 4 variétés différentes, jouant sur le mélange des textures et des saveurs.

Faire appel à nos sens, de manière provoquée ou fortuite, est finalement un moyen simple et efficace pour innover.

 

 

Un point commun : l'état d'esprit

Trois chemins différents menant à l’innovation, avec un point commun :

Ces trois exemples mettent en évidence qu’innover est d’abord une question d’état d’esprit : laisser la place au hasard, savoir le provoquer parfois, déceler le moment où ce hasard produit une étincelle, accueillir cette étincelle et élargir notre savoir pour la transformer en foyer de valeur, persévérer, construire sans hésiter à déconstruire, etc.

Relisez cette phrase en remplaçant le mot "hasard" par "intuition" : vous aurez une vision complémentaire de cet état d'esprit.

 

Cet état d’esprit, c’est celui qui anime les entrepreneurs.

L'organisation de nos entreprises a tendance à nous éloigner de cet état d'esprit : descriptions de poste au millimètre, rationalisation des tâches, planification, fragmentation des responsabilités, multiplication des reporting, évitement du risque, etc.

Dans ce monde là, le hasard n'a pas de place, l'intuition est mal vue, et l'initiative, même encouragée, est encadrée et formatée.  

Vous voulez innover davantage dans votre entreprise ?

Permettez donc à vos collaborateurs de (re)découvrir et cultiver cet état d’esprit. 

Et comme le hasard ne suffit pas, nous pouvons vous aider à produire les bonnes étincelles.

Pour savoir comment, découvrez nos trois piliers fondamentaux de l'innovation.

Et pour en savoir davantage encore, rencontrons-nous.

 

Olivier Hausheer

Développeur de Leaders

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

Partagez sur :