Suivez-nous sur :

Suivez-nous sur linkedinSuivez-nous sur viadeo

Pourquoi nos chemins se croisent ?

L'histoire d'une singularité, celle que vous recherchez en ce moment

 

Bonjour,

Olivier.Hausheer-2

 

Je m’appelle Olivier HAUSHEER, et je suis développeur de leaders.

Cela ne vous dit rien ?

Alors je vous en dis plus sur la double mission dans laquelle s'inscrit mon métier :

 

Accompagner les jeunes et les moins jeunes dans la recherche de leur vocation et des chemins de leur épanouissement professionnel, c’est une mission qui me tient à cœur depuis longtemps. Elle reflète parfaitement qui je suis et comment je me suis construit.

 

Accompagner les entreprises, leurs dirigeants et managers vers un leadership juste, plus humain, et finalement plus efficace, c’est une mission qui reflète bien mes combats.

 

J’ai décidé de faire les deux. Parce que :

  1. J’aime ça.
  2. Mon parcours, ma personnalité et mes méthodes apportent une valeur ajoutée déterminante à cette double mission.
  3. L’évolution des besoins du monde du travail sonne comme une évidence : faire converger durablement les intérêts des individus et des entreprises.


Comment j’en suis arrivé là, et pourquoi ce n’est pas un hasard si nos chemins se croisent.

 

Les éléments fondateurs de ma différence

Un père aviateur, une mère musicienne, des racines à la fois provençale, suisse et norvégienne, des frères et sœurs au caractère bien trempé … voilà déjà de quoi donner envie d’être différent.

Cette différence, j’ai passé toute ma vie à l’identifier, l’apprivoiser, puis la cultiver, la revendiquer, et enfin la mettre au service des autres.

 

1ère étape : les choix d’orientation et de métier.
Des choix par défaut. Sans envie particulière, sans comprendre pourquoi, ni pour quoi faire.
Clairement, mon moteur pour accompagner les jeunes dans leurs premiers choix d’orientation et de métier trouve son origine dans cette période un peu floue de ma vie.

 

2ème étape : faire concorder personnalité, "talents" et attentes professionnelles.

Associer ma perception naturelle du monde, portée vers l’imagination et l’innovation, aux nécessaires processus d’analyse, de cadrage et de rationalité de l’entreprise, tel a été le défi de mes premiers métiers : réussir dans l’exigence du quotidien d’un commercial, analyste marketing, responsable de clientèle.

Très vite, sont venus d’autres challenges :
Manager une équipe, dès 26 ans, quelle belle promotion ! Je découvre au passage le rôle crucial des émotions dans les blocages des uns, les impatiences des autres.
Mais également les erreurs payées cash et les succès pas toujours valorisés.
Voilà un terrain miné, idéal pour bâtir les fondations d’un futur coach en management !

 

Puis porter des projets marketing ambitieux en milieu international, mêlant cultures latine, anglosaxonne et scandinave, ce qui a parfaitement répondu à ma recherche d’un cadre plus large, d’un terrain de jeu plus complexe.
J’y ai développé mes qualités d’animateur, d’assembleur, de développeur de synergies, et y ai appris l’importance de la bonne utilisation des différences au sein des équipes : personnalités, talents, motivations.

 

3ème étape : être utile sur des choses essentielles

Cela aurait pu être le Graal : diriger une entreprise, en l’occurrence un cabinet de conseil en innovation.
Cela a d’ailleurs été formidable : pour l’égo, pour le large spectre des responsabilités, pour l’apprentissage de la vie d’un dirigeant d’entreprise, notamment dans une période de turbulences (crise de 2009, plan de crise pour survivre, repositionnement, redressement … et épuisement, limite burn-out aussi !).

 

Et cela a surtout été révélateur : ma vocation n’était pas celle-là.

Ces combats m’ont certes apporté une dimension professionnelle et un salaire appréciables, mais ils ont surtout forgé une carapace, une armure, tel un gladiateur au milieu de l’arène.
Un gladiateur qui aimait combattre, prouver, gagner. Mais un gladiateur épuisé.

 

J’ai donc décidé de balancer l’armure. Et là, j’ai découvert qui j’étais vraiment.
J’ai découvert que ce qui m’avait le plus aidé durant toutes ces années, ce n’était pas l’armure, mais ses failles. Mes failles.
Mes différences en fait. Celles que je prenais pour des faiblesses quand j’avais 20 ans et qui sont devenues des forces.
Ces différences qui ont fait de moi un être unique, heureux et affûté pour aider les autres à cultiver leur singularité.

 

Les piliers de ma singularité

Nous allons nous rencontrer, faire connaissance, initier quelque chose.
Qu’est-ce qui va faire la différence ?
Qu’est-ce qui va convertir cette rencontre en chemin de progrès, pour vous ?

 

L’écoute, tout d’abord.
Oui bien sûr, l’écoute, c’est évident. Mais pas n’importe quelle écoute.
L’écoute de ce que voudrez bien me dire à ce moment-là, aura bien plus de valeur que ce que je pourrais vous dire.
L’écoute de comment vous me le direz, et pas uniquement avec des mots.
L’écoute de ce que nous ressentirons à ce moment-là.
C’est la troisième écoute, mise en lumière par Vincent Lenhardt, qui nous permettra de nous connecter à ce que vous ressentez, à vos besoins réels, à ce qui compte vraiment pour vous.

 

Une intelligence mutuelle, n’ayons pas peur de nommer les choses telles qu’elles sont !
Ma faculté de m’appuyer à la fois sur ma perception intuitive et sur des éléments factuels, d’identifier la part d’émotionnel qui se cache derrière le rationnel.
Ce talent, je l’ai cultivé en me confrontant à des cultures d’entreprises différentes, des problématiques différentes, et dans des rôles différents, du simple candidat en entretien de recrutement au dirigeant d’entreprise face à des décisions qui engagent le collectif.
Cette intelligence, c’est aussi la vôtre, car le travail que nous ferons ensemble, quel qu’il soit, vous impliquera.

 

Ma philosophie :

J’aime considérer chacune des personnes ou des équipes que j’accompagne comme un champion.
Un champion qui s’ignore, la plupart du temps. Et qui va découvrir progressivement sa part de champion, et la faire grandir.
Le moment que j’aime particulièrement : celui où ce champion va prendre conscience de ses propres ressources et les développer en pleine confiance.
En général, ce moment précède celui où les solutions se mettent en place, et j’aime le ressentir, simplement, et le partager avec vous !

 

Les marqueurs de ma singularité

Mes choix de formations, outils, méthodes et certifications : chacun a un sens, tous sont complémentaires, et l’ensemble forme une cohérence au service de ma mission de développeur de leaders, pour l’entreprise et pour vous-même.

 

  • Coach certifié « Coach & Team ® » par Transformance Pro (Paris – 2013), choisie pour sa capacité à développer mes compétences de coach sur les 3 dimensions : individuel, équipe, organisation.
  • Praticien certifié MBTI ®, indicateur de personnalité que j’ai choisi pour sa puissance, son universalité, son intemporalité et … j’en découvre encore chaque jour.
  • Praticien certifié Strong ® : outil de référence pour l’aide à l’orientation professionnelle.
  • Praticien certifié TKI ® : une approche logique et pragmatique de la gestion des conflits.
  • Praticien certifié BMO ® : j’ai découvert à cette occasion l’un des meilleurs écosystèmes pour comprendre les processus décisionnels grâce aux neurosciences.

 

Et le développement de méthodes AXEOSENS ®, issues d’années de recherche, de confrontations, de lectures, et de construction de solutions pour accompagner mes clients vers la réussite de leurs projets.

 

AXEOSENS ® : une marque, un logo
A la fois un jeu de mots et une représentation de la vie au travail :

  • Axé : l’alignement de soi-même, et de soi avec son métier, son entreprise, etc.
  • Sens : ce que nous recherchons tous
  • Accès au sens : chemins pour mener à ce que nous recherchons
  • Un logo qui symbolise la complexité du monde du travail
  • Le tout dans une couleur synonyme d’harmonie

 

Des rencontres, bien sûr !

Des rencontres avec des leaders. Certains d’entre eux n’étaient pas chefs ou managers, et tous ont contribué à mon développement : Annie, Carmen, Didier, Jacques, Laurent, Nicole, Vincent, Xavier notamment.

 

Des rencontres avec des figures inspirantes, parmi mes pairs : Caroline, Mireille, Mirjana, Nathalie, Philippe, Raphaël, Sabine, Sylvie et bien d’autres…

 

Des rencontres avec des chefs d’entreprise, tous animés par la passion de leur métier et la volonté de progresser avec leurs équipes.

 

Des rencontres avec des jeunes, beaucoup de jeunes, avec une diversité de besoins, d’envies et de motivations bien plus riche que ce que prétendent les analyses sur les générations Y et Z.

 

Et … bien sûr, notre prochaine rencontre

 

A très vite,

Olivier

 

Partagez sur :