Suivez-nous sur :

Suivez-nous sur linkedinSuivez-nous sur viadeo

A quoi sert le coaching ?

  

Etre coaché, c'est d'abord consolider sa base, ses besoins fondamentaux, pour atteindre plus sûrement son objectif. 

 

Beaucoup de préjugés circulent à propos du coaching, et aboutissent souvent à la même conclusion : « ce n’est pas pour moi », ou « pas besoin dans mon entreprise ».

Levons ici un ressort majeur de ces préjugés, consistant à enfermer le coaching dans une simple démarche de développement personnel, s’adressant aux personnes en mal d’estime ou d’accomplissement, ou pour des besoins non fondamentaux. Un "nice to have", en quelque sorte.

Pourtant, ceux qui y ont goûté sont unanimes : le coaching est un outil très puissant pour s'élever durablement, sur la base de nos besoins fondamentaux.

 

Le parallèle avec la pyramide de Maslow

Pyramide-de-MaslowRappelez-vous, ce modèle qui distingue cinq grandes catégories de besoins : nos besoins fondamentaux (survie, sécurité) se trouvant à la base, et nos considérations plus aspirationnelles étant au sommet.

Chacun a sa propre dynamique dans la pyramide de Maslow, avec cependant une donnée invariable : difficile d’obtenir un quelconque résultat dans les niveaux supérieurs si notre survie et notre sécurité ne sont pas garanties.

 

Le parallèle entre le coaching et la pyramide de Maslow est saisissant : quel que soit l’objectif initial, le coach intervient d'abord pour rétablir ou consolider la base de notre pyramide : nos besoins fondamentaux.

 

Voyons cela de plus près avec des exemples de situations concrètes :

  • Réussir à prendre un nouveau poste / se lancer dans un nouveau projet : un changement à risque, qui nécessite de renforcer la satisfaction de nos besoins de niveau 2 pour goûter aux joies d’appartenir au nouveau club (besoins de niveau 3). Le coaching permet alors à la personne d’identifier et de s’appuyer sur ses atouts, de trouver les bons appuis, d’obtenir les informations nécessaires, de déjouer les pièges, etc.
  • Manager des personnalités difficiles / gérer une situation stressante : le rôle du coach va d’abord consister à faire prendre conscience des besoins fondamentaux de niveau 1 et 2 (travailler dans des conditions acceptables et non menaçantes, retrouver un sommeil normal, etc.) qui seraient non satisfaits avant de permettre à la personne de les exprimer pleinement (besoin d’appartenance, de reconnaissance et d’estime).
  • Renforcer la performance / la cohésion d’une équipe : cas typique de situations où chaque membre revendique des besoins d’appartenance (niveau 3) et de reconnaissance (niveau 4) auprès des autres. Pour y arriver, le coach va faire travailler l’équipe sur les besoins fondamentaux, individuels et collectifs, pour exister et produire (niveaux 1 et 2), s’inscrire dans l’organisation (niveau 3) et y être reconnue comme équipe performante (niveaux 4, puis 5).

 

Le coaching : un élévateur durable

A vrai dire, le coaching intervient à différents niveaux de cette pyramide, et aux différentes phases de changement que l'objectif fixé requiert.

Et, avec des bases solides, identifiées, respectées et consolidées, tout changement devient beaucoup plus facile.

Facile à dire, mais pas à faire : ce ne sont ni votre manager, ni vos collègues, ni même vos amis qui vous seront utiles dans cette phase.

Vous-même, alors ?

Oui, mais pas seul(e). Car vous êtes paradoxalement la personne la moins objective et la moins lucide sur vos besoins, vos atouts, vos limites.

Vous donc, avec un coach pour vous permettre cette rencontre avec vous même, vos objectifs, vos atouts, vos difficultés et votre environnement. 

 

Bien sûr, il existe bien d'autres clés de compréhension et champs d'application du coaching. Discutons-on en ensemble.

 

Olivier Hausheer

Vous aide à réussir ce qui est important pour vous

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

Partagez sur :